Comment optimiser son BFR d’entreprise ?

Quand elle ne se fait pas immédiatement payer ses créances ou n’arrive pas à écouler instantanément ses stocks de produits, une entreprise n’arrive pas à satisfaire son BFR. Quelques astuces lui permettent pourtant d’y parvenir, à condition de savoir s’y prendre. Zoom sur les manières d’optimiser son BFR et les raisons de se servir d’un outil de recouvrement spécialisé.

Qu’est-ce que le BFR ?

Lorsqu’une entreprise arrive difficilement à répondre à son besoin en fonds de roulement (BFR), c’est qu’elle ne dispose pas d’une trésorerie suffisante pour y faire face. On entend par là la somme devant être disponible dans les caisses de l’entreprise pour financer ses activités. Elle s’en sert entre autres pour régler ses fournisseurs, payer ses employés, acheter du matériel et des matières premières et s’acquitter des charges en temps et en heure. Avec un BFR optimisé, l’entreprise peut aussi assurer les commandes en cours de ses clients pour éviter les retards de livraison.

Comment calculer le BFR ?

Il importe à l’entreprise de maîtriser son BFR en connaissant en temps réel le montant de la somme devant être disponible dans ses caisses pour régler ses dettes à échéance. En cas de décalage provoquant un manque de trésorerie, elle doit en effet recourir à des solutions dont le coût peut grandement impacter ses finances. On peut citer le découvert bancaire, la demande de crédit à court ou moyen terme, etc. Pour le savoir, il lui suffit alors d’enlever du total du montant de ses stocks et de celui de ses créances le total de ses dettes fournisseurs.

Comment interpréter le résultat ?

Si le résultat est positif, cela veut dire que le BFR est supérieur aux ressources dont dispose l’entreprise. Les délais de paiement accordés aux clients, plus longs que ceux accordés par les fournisseurs en sont à l’origine. La société doit ainsi chercher d’autres moyens de financement. Si le résultat est nul, cela signifie que le BFR est égal aux ressources dont dispose l’entreprise.

Si le résultat est par contre négatif, la trésorerie de l’entreprise est en bonne santé. C’est notamment le cas quand les délais de paiement accordés par les fournisseurs sont plus longs que ceux qu’accorde l’entreprise à ses clients.

Ce qu’il faut faire pour l’optimiser

On peut ainsi optimiser son BFR en n’accordant aucun délai de paiement à ses clients, donc en encaissant immédiatement le montant de ses ventes. Cela peut toutefois être difficile pour la clientèle, surtout si le montant des sommes à payer est relativement élevé. Une autre astuce consiste à demander un acompte à la commande, afin de disposer d’une partie des sommes à temps. En actualisant ses CGV, l’entreprise peut aussi faire respecter à ses clients de nouveaux délais de paiement plus courts. La mise en place d’une politique stricte de relance client est une autre solution qui peut porter ses fruits.

Les avantages d’un logiciel de recouvrement

Dans cette dernière optique, l’usage d’un logiciel de recouvrement est ainsi plébiscité. Il permet de gagner 50 % de trésorerie et 50 % de temps dans le suivi, relance et recouvrement de créances. Vous savez en permanence où vous en êtes de votre BFR et pouvez engager les actions nécessaires à la résolution du problème. C’est un gain de temps et d’argent considérable, qui vous permettra de pouvoir vous concentrer sur d’autres aspects du développement de votre entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *